Quand tu parle au monde, faut rien prendre pour du cash,
Tout ce qui te dise c’est immonde, faudrait pas qui t’crache dans face
Au fond de nous ce qui compte, c’est d’faire la piastre,
À fin du mois, c’est tes comptes, impayé depuis l’mois d’mars

 

Des masques partout pour médire, média de masse,
Des mensonges cachés faut le dire, derrière une masse,
Masse informe, ou désinforme, sur c’qui s’passe,
Masse de vingt livre qui T’fesse dans face quand tu t’rend compte que t’es dans l’impasse !

J’tanner d’tout l’temps penser a mes bill,
Mes bills d’hydro payable en bill de vingt,
Ca m’fait perdre la boule et Bill, Devin
Ca prend toujours plus de bill Divin !

Ca prend des sous Monsieur, on veut des sous !
S’payer un paquet d’top pis une king can de Black,
Parce que d’être conscient, ouf, mieux vaut être saoul!
Sous les problèmes, niveau d’la moppe, une autre Canne de Black

S’envoler de dette en dettes au rythme du pétard,
Rouler quatre cent mille sur un divan jusqu’à bin tard,
Pour r’venir du Mexique sur une roue d’secours,
Une dette de plus avec ton avion planté dans cours.

Avec un coeur de Pierre, C’est pas un coeur de Marc,
Parce que c’est important pour ton look que tu porte la bonne marque,
Ton apparence c’est ce par quoi tu te démarque,
Des bonnes idées, la conscience c’est bin beau, mais on voé tu ta craque !?

Dépenser, sans penser pour panser sa panse, ya pas d’faille !
L’temps c’est d’largent, y faut que tu travaille,
Toutes tes émotions dans’ machine, la pédale dans l’plancher
Crédit, maison, TV, Internet, tes heures son comptés,

J’tanner d’tout l’temps penser a mes bill,
Mes bills d’hydro payable en bill de vingt,
Ca m’fait perdre la boule et Bill, Devin
Ca m’prend toujours plus de bill Divin !

Pourrais-tu PENSER plutôt que DÉPENSER ?