Mon coeur fait la course contre le tien
Tu ma dit que jamais je te ratraperai
Mais j’ai confiance en mon mécanicien
Dans un tournant je t’ai dépassée

Mais mon but n’était pas,
D’arriver avant toi,
c’était qu’on soit à égalité,
Pour que je puisse t’accoster,

Te faire ralentir jusqu’au puit,
Débarquer, percé tes pneus,
Te volé à la piste cette nuit,
Avoir la chance de nous rendre heureux,

Les mois continueront leurs manèges,
Mais ne m’enleveront jamais a toi,
Qu’il fasse chaud ou qu’il neige,
Je serai toujours comme la première fois,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *